Accueil > Agile, Architecture logiciel, Méthodologie Agile > Agile et la modélisation, une première réflexion !

Agile et la modélisation, une première réflexion !

Like This!

Add to FacebookAdd to DiggAdd to Del.icio.usAdd to StumbleuponAdd to RedditAdd to BlinklistAdd to TwitterAdd to TechnoratiAdd to Yahoo BuzzAdd to Newsvine

Traditionnellement dans les projets, construire ou non, l’architecture (donc la modélisation) ne se posait pas comme question. Dès que le projet était assez gros, on lui affectait un architecte (ou une équipe d’architecte et de modélisateur) pour construire l’architecture logicielle. Leur responsabilité était d’effectuer la modélisation du logiciel et de la base de données pour tout le système. (L’architecte, bien entendu je ne parle pas de la personne, mais du ou des rôles au sein du projet).

Durant cet exercice classique, l’architecte ou le modalisateur effectuait la conception du logiciel et de sa base de données. Un travail qui pouvait prendre beaucoup de temps. Un beau travail qui n’apporte rien au client, et ce, tant que le travail de programmation n’était pas commencé.

Mais en Agile, comme nous livrons des petits morceaux d’applications fonctionnelles par cycles. Il est difficile de penser qu’on peut faire toute la modélisation en début de projet. D’autant plus que de cycle en cycle, le besoin peut changer. Donc, ce qu’on aura modélisé au début (selon les approches classiques) risque de plus correspondent au besoin ou tout simplement être invalidé en cours de route.

Cette réflexion, pourrait faire conclure plusieurs personnes qu’il n’est pas nécessaire d’effectuer la modélisation ou de créer une architecture logicielle. Pourtant, même si nous sommes en Agile, elle demeure aussi importante.

Maintenant que nous sommes d’accord avec ce principe. Vous me direz comment, il faut le faire ? Je n’ai pas de techniques infaillibles. Mais, quelques principes que j’utilise selon le besoin.

Il y a plusieurs façons de faire cette modélisation, cette architecture logicielle. Mais, ce qui est généralement reconnu est de le faire selon le principe du juste à temps. C’est donc de faire ce qui est nécessaire pour le cycle.

Pour ma part, je conseille la règle du 110-120% nécessaire pour le cycle. L’excédentaire est une prévision pour le cycle suivant. 100% du besoin de ce que nous devons construire et 10-20% de mise en place des pièces qui seront nécessaires pour l’interconnexion des cycles suivants.

Par exemple, si nous travaillons sur la facette de la fiche Client. Il serait intéressant de prévoir les orientations des facettes commandes et facturations. Sans pour autant compléter le travail de ces dernières facettes.

Il arrive parfois pour le besoin du projet, nous avons besoin de mettre en place les bases ou les orientations d’architecture. Dans ce cas, n’ayez pas peur de faire un premier cycle consacré qui couvrira ces orientations. Mais, surtout faire une modélisation qui pourra évoluer selon les besoins durant le déroulement du projet. Il sera toujours le temps de le faire dans le cycle qui touchera la facette concernée.

Construiriez-vous une application, s’en savoir où en aller ? S’en avoir une vision de l’architecture sur quoi baser votre développement. Bien sûr que non. Donc, faire de la modélisation va de soit. Pour ce faire, voici quelques techniques quipeuvent vous aidez à faire cette modélisation. J’aime bien utiliser la modélisation par domaine pour la partie plus organique et les « User Story » pour la partie plus fonctionnelle.

Une bonne référence qui vous permettra de mieux faire la lumière sur le comment de la modélisation en contexte Agile, je vous suggère cette référence en Anglais : Agile Modeling. Elle couvre beaucoup de techniques relatifs à cette approche.

Mais, surtout voyez cette référence, commune une autre boite d’outils, et non le moyen comment faire la modélisation. Être Agile, faire un projet en Agile, ce n’est pas d’abandonner vos bonnes pratiques. C’est simplement, parfois, de les utiliser différemment !

En autres mots, il ne faut pas chercher à tout réinventer toute la modélisation. Il suffit de restreinte sa pensée au besoin du cycle. Rappeler-le souvent à vos architectes classiques.

Rappelez-vous la règle du rhinocéros. Il est difficile de le manger d’une seule bouchée, mais en toutes petites bouchées, c’est plus facile.

Bonne lecture à tous. L’équipe de Génération Agile !

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :